N & E
Napoléon & Empire

De Bonaparte à Napoléon Ier

Bataille(s) du mois

15 au 17 novembre 1796 : Bataille d'Arcole

Cette bataille oppose, sur les rives de la rivière Alpone, près de son confluent avec l'Adige, l'armée française du général Bonaparte, à celle du Saint-Empire sous les ordres du baron Josef Alvinczy.

Après trois jours de rudes combats, c'est l'usage d'un stratagème qui leurre l'ennemi et désunit sa solide défense.

30 novembre 1808 : Bataille de Somosierra

Ce jour-là, Napoléon ordonne une charge impossible à une brigade de chevau-légers polonais. Ceux-ci, au prix de pertes énormes, neutralisent les batteries espagnoles qui défendent la route du col de Somosierra, dans la Sierra Guadarrama. Leur exploit permet à l'infanterie française de monter au combat. Benito de San Juan est obligé de replier toute son armée sur Madrid avant de bientôt capituler.

19 novembre 1809 : Bataille d'Ocaña

A Ocaña, en Castille (actuellement dans la province de Tolède), une armée française sous le commandement du maréchal Nicolas Jean-de-Dieu Soult, inflige à l'armée espagnole du général Juan Carlos de Aréizaga la plus grande défaite d'une armée ibère de toute la guerre d'indépendance espagnole.

27 et 28 novembre 1812 : Bataille de la Bérézina

Les restes de la Grande Armée, en retraite après la désastreuse campagne de Russie, voient leur route bloquée par la Bérézina, une rivière marécageuse. Le salut passe par la très rapide construction de deux ponts, menée à bien par les soldats du général Eblé, dont la plupart succombent à ce travail dans l'eau glacée. La Grande Armée franchit finalement la Bérézina à partir du 26 en début d'après-midi, malgré l'opposition des trois armées russes.

Événement du jour

14 novembre

1805

Entrée de Napoléon dans Vienne.

";